Une plongée à Renggis Island – Tioman Island

Ce spot de plongée, situé en face de l’hôtel Berjaya à Tioman Island, est l’un des préférés des plongeurs.

Bateau de Moby Tek

Cet îlot est situé dans une zone bien protégée, il est possible d’y aller à tout moment, même quand la mer est formée. Accessible à tous les plongeurs, il est possible d’y visiter une épave qui y a été coulée pour le plus grand plaisir des hommes palmés. La profondeur oscille de 4 à 13 mètres (sauf l’épave qui, elle, culmine à 20 mètres à marée haute).

Mérou de Grace Kelly ou Mérou Bossu, Pulau Renggis
Mérou de Grace Kelly ou Mérou Bossu, Pulau Renggis

La biodiversité y est hors du commun, on y retrouve une grande diversité de coraux durs, mais aussi d’éponges et de coraux mous. Dès la mise à l’eau, qui se fait en général au Nord-Est de l’îlot, on tombe sur un récif accroché d’énormes rochers : tout de suite on est mis dans l’ambiance. Des mérous, des bancs de demoiselles, des carangues, des poissons anges et papillons vous accueillent dans un arc en ciel de couleurs. La profondeur à ce point est d’environ 8 mètres.

Continuer la lecture de « Une plongée à Renggis Island – Tioman Island »

Les Organismes Invertébrés – 1ère Partie

Thor Amboinensis

Ces organismes, assimilables au règne animal, sont partout, dans les océans. Leur variété est immense, des crevettes au coraux, des oursins aux anémones. Statiques ou vivaces, ils sont indispensables à l’équilibre des océans. Ils peuvent être classés en 9 branches principales :

Les Porifères (éponges), les Cnidaires (Hydrozoaires, Schyphozoaires et Anthozoaires ou coraux), les Vers (Plats : Plathelminthes ou annelés : Polychètes), les Echiuridés (oursins), les Mollusques (chitons, gastéropodes, céphalopodes et bivalves), Bryozoaires, les Arthropodes (crustacés), les Echinodermes (crinoïdes, holothuridés, échinoïdés et Ophiuridés) et enfin les Tuniciers ou ascidies.

Continuer la lecture de « Les Organismes Invertébrés – 1ère Partie »

Coulés Par Des Mines

La une de News Week

Issu d’un contrat signé en 1930, le K17 sera commissionné le 19 décembre 1933. Le O16 est fabriqué en 1933 et validé par la Royal Netherlands Navy en 1937. Après un séjour dans les Caraïbes, une collision sans dommage avec le Witte de With, et des missions d’escorte dans l’océan indien, le commandement des deux submersibles est donné le 20 septembre 1941 à A.J. Bussemaker.

Continuer la lecture de « Coulés Par Des Mines »

La Bataille du Prince Of Wales

HMS Prince Of Wales

Le HMS Prince of Wales, joyaux de la flotte du Royaume Uni, était un croiseur de combat de la classe King George V de 35 000 tonnes, construit à Birkenhead – Angleterre. Il fut lancé en mars 1941. Cette classe de bâtiment était construite pour pouvoir affronter des monstres tel le Bismarck. D’ailleurs, le POW, (abréviation pour le Prince Of Wales) participa à la bataille du fameux Bismarck, durant laquelle le HMS Hood, le bâtiment favori de la flotte de sa Royale Majesté fut coulé. Ces cuirassés mesuraient prêt de 250 mètres de long et possédaient l’armement le plus lourd de l’époque. Après réparations, Le POW fut envoyé en mission pour le « Far Est » (Cochinchine de l’époque) avec le HMS Repulse, un autre cuirassé, héro de la 1ère guerre mondiale, pour contrer le développement rapide de l’agression japonaise dans cette région. Les japonais avaient équipé des avions de torpilles, une arme nouvelle, qui venaient juste de faire ses preuves à Pearl Harbour. Ce sont ce type d’avions qui seront lancés à la chasse de la flotte anglaise. Le 10 décembre 1941, les navires, après une tournée infructueuse, revenaient du golf de Siam et se trouvaient entre Kuantan et Tioman. La bataille en haute mer peut sembler incongrue : des monstres d’acier crachant des salves d’obus de toute taille contre de frêles aéronefs. Malgré l’armement et les épais blindages, le HMS Prince of Wales est d’abord coulé à 12:30 et le Repulse à 13:30. Des centaines de marins périrent dans cette attaque.

Continuer la lecture de « La Bataille du Prince Of Wales »

Un Roi Français à Tioman

La France a aussi une histoire à Tioman. Au fils du temps, il y eu un large assortiment de visiteurs, mais rien n’est comparable à cette histoire. C’est celle de Marie David de Mayrena, Comte de Ray.

Continuer la lecture de « Un Roi Français à Tioman »