Les Crinoïdes

Parmi les animaux surprenants des récifs coralliens, il y a les crinoïdes. Elles sont de la même famille que les étoiles de mer et les oursins, les Echinodermes. Elles sont d’origine très ancienne et comptent des centaines d’espèces.

Ils sont dotés de deux sortes de membres. Les membres inférieurs, les cirres, de petite taille, s’accrochent aux ramifications des gorgones et des coraux. Les membres supérieurs, les tentacules, beaucoup plus longs, servent pour se déplacer et filtrer le zooplancton dont ils se nourrissent. Ils permettent aussi à l’animal de nager de façon assez inefficace mais particulièrement élégante.

En générale, les bras sont par multiple de cinq (entre 10 et 30 pour la majorité), mais certaines espèces en possèdent une centaine. Chacun de ces bras est doté d’une série de minuscules ramifications latérales, les Pinules – issue d’une modification évolutive des pédicelles ambulatoires des oursins et étoiles de mer -, qui en font un outil filtreur d’une grande efficacité. Le plancton est attrapé puis passé de comatule en comatule jusqu’à la bouche, laquelle, contrairement aux oursins et étoiles de mer, est située sur la face dorsale de l’individu. Certaines espèces adoptent leurs coloris à ceux de leur hôte !

DCIM100GOPROGOPR1125.JPG

Ces animaux nocturnes s’agrippent aux endroits exposés aux courants, pouvant ainsi exercer leur activité de filtration. Diverses espèces symbiotiques trouvent refuge dans les bras des crinoïdes, en particulier des crevettes, des galathées et de petits poissons du genre Discotrema. Nous reviendrons dans un autre article sur ces drôles d’individus.
Comme d’habitude, nous vous invitons à ne jamais les toucher : elles sont d’une grande fragilité.

Tioman Lovers vous rappelle la règle des 3 RIENS : sous l’eau, on ne laisse rien que des bulles, on ne touche à rien d’autre que son équipement, et on ne prend rien que des photos.

Nudibranches : Joyaux des Récifs

hypselodoris Bleue

Ce n’est pas un hasard si les nudibranches sont aussi appelés Joyaux des Récifs. Proches parents des limaces et privés de coquille protectrice, ces gastéropodes disposent de systèmes de défense sophistiqués. D’ailleurs, leur livrée « aposématique » (riche en couleur) est un avertissement à leurs potentiels prédateurs. De formes variées et de couleurs inégalées, tous les nudibranches ont en commun un pied musculaire pour se déplacer, une langue très abrasive (la radula), une paire de tentacules sensoriels sur la tête (les rhinophores) et pour presque tous, un appareil respiratoire externe sur la face dorsale, complètement exposé. La taille des nudibranches est variable : de quelques millimètres à plus de 30 centimètres (les plus gros sont les Hexabranchus).

Ce sont des mollusques prédateurs et carnivores. L’arme de défense contre leurs ennemis est la sécrétion de toxines et d’acides. Certains absorbent les substances toxiques produites par leurs proies habituelles (hydroïdes ou anémones de mer) pour les transformer en armes défensives. Leurs pires ennemis appartiennent à la même famille, car beaucoup sont « cannibales ».

Ces petites merveilles présentent des organes sexuels masculins et féminins. Ils sont hermaphrodites et peuvent s’accoupler avec n’importe quel individu de leur espèce. Leurs œufs sont posés en de délicates guirlandes multicolores qui font penser à des fleurs.

On observe les nudibranches dans la journée, plus particulièrement dans les zones récifales riches en éponges. C’est dans la zone Indo-Pacifique qu’il y en a le plus, et Tioman Island est particulièrement gâtée.

Le requin pointes noires de récif

Le nom scientifique du requin pointes noires est : Carcharhinus melanopterus. Il fait partie de la famille : Carcharhinidae. Sa taille est au maximum de 1,80 mètre. Son signe particulier : les pointes noires de ses nageoires dorsales et pectorales. Son habitat de prédilection : les zones peu profondes des récifs dans l’Océan Indien et l’Océan Pacifique.

Timide et capricieux, c’est un petit requin difficile à approcher. Vif, il se déplace dans les eaux peu profondes aux abords et sur les récifs coralliens. Il ne rechigne pas à pénétrer dans les estuaires des rivières et les eaux saumâtres.

Son régime alimentaire est varié : céphalopodes, crustacés, serpents de mer, petits oiseaux marins, poissons des récifs.

Vivipare, et ne se reproduisant que tous les 1 à 2 ans, le requin pointes noires a une gestation de 7 à 16 mois pour 2 à 5 jeunes. Les nouveaux nés et juvéniles vivent en groupes dans les eaux peu profondes des estuaires et zones inondables, des baies protégées ou des mangroves.

Ce requin est pêché pour sa viande, ses ailerons et son huile de foie, mais n’est pas considéré comme une espèce commercialement importante. L’espèce est malheureusement quasi menacée. La surpêche de ce requin et son rythme de reproduction lent a conduit à son déclin, voir à sa disparition, dans une grande partie de ses zones d’habitation.

Heureusement, à Tioman Island, il est protégé, et il n’est pas rare de les observer. Un site est particulièrement connu pour les observer : Renggis. Ce petit îlot, dans la baie de Tekek, est habité par une dizaine de ces magnifiques poissons.

A Pulau Renggis, Tioman, Malaisie

Tioman Island et les îles environnantes sont déclarées parc marin national depuis le milieu des années 80. Les activités et la pêche y sont contrôlés dans la limite des 2 nautiques (environ 3.8 kilomètres) des côtes. Grâce à cette initiative, la vie sous-marine se développe librement, et Tioman Island est l’un des rares endroits au monde ou le récif coralien se porte de mieux en mieux. Nous, Tiomanlovers, adhérons et participons à cette initiative.

Les Organismes Invertébrés : 2ème partie, les Nudibranches

Suite de notre publication du 5 juin 2019.

Les invertébrés : ces organismes, assimilables au règne animal, sont partout, dans les océans. Leur variété est immense, des crevettes au coraux, des oursins aux anémones. Statiques ou vivaces, ils sont indispensables à l’équilibre des océans. Ils peuvent être classés en 9 branches principales :

Nudibranche
Posé sur de l’aragonite, ce nudibranche multicolore nage souvent comme une danseuse espagnole.

Les Porifères (éponges), les Cnidaires (Hydrozoaires, Schyphozoaires et Anthozoaires ou coraux), les Vers (Plats : Plathelminthes ou annelés : Polychètes), les Echiuridés (oursins), les Mollusques (chitons, gastéropodes, céphalopodes et bivalves), Bryozoaires, les Arthropodes (crustacés), les Echinodermes (crinoïdes, holothuridés, échinoïdés et Ophiuridés) et enfin les Tuniciers ou ascidies.

Aujourd’hui nous traitons des nudibranches. Ils sont les joyaux des récifs, leur variété est immense. Ils sont classés dans la branche des mollusques (Euthyneura). On les appelle aussi Limaces de Mer.

De tailles et de formes diverses, leurs couleurs sont généralement extraordinaires. Nombre d’espèces s’observent dans les récifs coralliens.

Pourvus d’yeux rudimentaires dans leur épiderme, ces petits animaux carnivores se nourrissent d’éponges, de bryozoaires, d’ascidies, et sont souvent cannibales, engloutissant d’autres espèces de nudibranches.

Hermaphrodites, ils sont porteurs d’un système génital mâle et d’un système génital femelle, mais ne peuvent pas s’auto-féconder. Lors de la reproduction, les deux individus mettent en contact leur organe génital et se transmettent mutuellement des gamètes mâles, en vue de féconder leurs gamètes femelles situées dans une poche particulière. En l’absence de partenaire, il peut y avoir parthénogenèse, c’est-à-dire un développement des œufs sans accouplement, donnant ainsi naissance à de parfaits clones.

La ponte se présente généralement comme un ruban enroulé constitué de petites perles colorées.

Une espèce, le Goniobranchus tinctorius, a la particularité de se séparer de son pénis après avoir copulé pour s’en faire pousser un nouveau en 24h.

Découvrez à Tioman nombre de ces petites merveilles de la nature.

Tioman Island et les îles environnantes sont déclarées parc marin national depuis le milieu des années 80. Les activités et la pêche y sont contrôlés dans la limite des 2 nautiques (environ 3.8 kilomètres) des côtes. Grâce à cette initiative, la vie sous-marine se développe librement, et Tioman Island est l’un des rares endroits au monde ou le récif coralien se porte de mieux en mieux. Nous, Tiomanlovers, adhérons et participons à cette initiative.

Promotion sur les séjours du mois d’octobre 2019 sur l’île de Tioman

Pour le mois d’octobre 2019, TiomanLovers.com vous propose un séjour promotionnel de dernière minute.

Un séjour de 6 nuits avec 6 plongées dans un de nos centres de plongées certifié PADI, le tout pour 260 euros par personne*. Continuer la lecture de « Promotion sur les séjours du mois d’octobre 2019 sur l’île de Tioman »